Soyez acteur de votre santé

Vous en avez assez du stress et de ses conséquences ?

Il est temps de réconcilier votre corps et votre tête pour retrouver votre autonomie, profiter du plaisir de vos sens et gérer enfin votre propre bien-être.

1 – Une vieille histoire

 La psychosomatique existe depuis l’aube de l’humanité, puisque on l’on retrouve des traces de chamanisme datant de l’ère paléolithique. Pour les chamans du monde entier, l’harmonie du corps et de l’esprit était une évidence qui ne se démontrait plus. On savait que lorsqu’une personne était malade, il s’agissait d’une rupture d’harmonie entre son corps et son esprit, ou entre elle et son environnement climatique, social ou affectif. Cette approche globale de l’être humain dans son entièreté corps-esprit-environnement a perduré en occident pendant des siècles jusque vers le moyen-âge, où des médecins décidèrent de se focaliser désormais sur le seul corps humain pour les besoins d’une médecine qui voulait répondre à des critères scientifiques, c’est à dire reproductibles d’un individu à l’autre. On a commencé à étudier les maladies et les traitements à appliquer pour les éradiquer, et les aléas de l’esprit devenaient beaucoup trop embarrassants.

On a donc décidé de confier désormais les perturbations émotionelles et autres conflits relationnels aux religieux de l’époque et plus tard aux psychologues.

2 – Non pas une cause, mais un contexte

 Peu à peu, on a commencé à utiliser le terme de « psychosomatique » pour désigner l’influence de l’esprit sur le corps. Beaucoup de chercheurs se sont ensuite penchés sur le mystère des relations corps-esprit, en pensant que certaines maladies seraient purement physiques et d’autres, classées comme « de cause mentale » ont été appelées « maladies psychosomatiques ».

Or, cette approche dite psychosomatique, a complètement changé de nos jours. On ne cherche plus à mettre en évidence une éventuelle cause psychique à votre trouble physique, mais à considérer l’ensemble de tout ce qui constitue votre personnalité, c’est-à-dire votre mode de vie, votre passé et celui de vos parents, vos relations affectives et sociales, vos conditions de vie sans oublier bien sûr vos fragilités physiques. Pour la psychosomatique moderne, donc, c’est tout cet ensemble qui a son importance parce que la maladie n’a pas seulement une cause, mais est liée à votre contexte de vie dans l’ensemble de ces domaines.

Toutes les dimensions familiales, sociales, économiques, géographiques et culturelles, interviennent en effet sur votre équilibre personnel et seront capables de cristalliser à un moment de fragilité particulière de votre existence pour produire une maladie.

La psychosomatique devient donc une discipline scientifique destinée à favoriser votre guérison en collaboration avec votre médecin et non pas à sa place. Elle vous aide à guérir les blessures de votre âme qui se reflétaient sur votre corps, et à mettre en place des solutions pratiques dans votre contexte de vie pour favoriser votre guérison et votre qualité de vie en plus de votre traitement médical.

3 – Une affaire personnelle

Dans tous les cas, l’enjeu est de vous aider à trouver en vous les ressources nécessaires pour faire face au stress voire à la maladie, pour votre mieux-être physique et mental.

Les symptômes désagréables que l’on peut ressentir fréquemment, comme des maux de tête, de dos ou de ventre, révèlent souvent un décalage entre ses propres besoins vitaux, philosophiques, éthiques ou relationnels, et les conditions de vie qui vous sont imposées.

Ce décalage crée une dysharmonie qui commence déjà à préparer une souffrance.

Ce que l’on sait également aujourd’hui, c’est que l’on ne peut pas faire de lien de cause à effet direct entre une cause mentale et une conséquence physique, puisque les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets sur tout le monde.

En effet, chacun de nous fonctionne selon un système qui lui est propre et qui est fonction de son histoire personnelle. Notre éducation nous a délivré des repères familiaux mais aussi des carences affectives, des croyances et des habitudes de vie qui nous servent à interpréter les évènements du présent pour leur donner un sens. Selon que nous avons été plus ou moins bien armé par nos parents pour faire face aux difficultés de la vie, nous allons dans une situation donnée avoir plus ou moins de difficultés. Un même événement pourra nous paraître banal, ou provoquer diverses émotions selon notre perception personnelle et nos moyens de défense.

La médecine allopathique, pratiquée dans nos pays occidentaux, s’est concentrée sur le « Corps-machine », ne retenant du sujet humain que sa partie matérielle. Celle-ci a pour rôle de soigner avant tout des maladies et des pathologies. Les études médicales, encore de nos jours, n’ont pas développé l’apprentissage de l’écoute individuelle, subtile d’un être humain dans sa complexité, ce qui favorise le développement des médecines alternatives.

Lorsque vous ne vous sentez pas réellement compris dans une situation difficile qui selon vous dépasse le strict cadre purement physique, vous vous tournez vers des thérapies dites « alternatives », qui fidèles aux concepts anciens de globalité, semblent davantage à votre écoute et vous invitent à poser un autre regard sur votre vie, pour en améliorer sa qualité.

Mais c’est alors que commence un doute sur l’efficacité des médicaments préconisés par votre médecin, la peur des effets secondaires, le recours à d’autres médications dites naturelles à l’efficacité restant à prouver, et en fin de compte, un tiraillement entre deux crédos qui s’opposent et vous font perdre confiance.

C’est pour remédier à cette confusion, préjudiciable à votre santé, que des prises de consciences ont commencé à émerger dans les milieux médicaux et psychanalytiques, afin de mieux répondre aux demandes, non plus de votre seule maladie, mais cette fois de vous-même dans votre légitime quête de mieux-être.

De plus en plus de médecins de nos jours, comprennent, à l’instar du succès grandissant des médecines complémentaires telles que l’homéopathie, l’acupuncture, la phytothérapie ou l’ostéopathie par exemple, l’intérêt évident d’une aproche dite « globale », c’est à dire, qui prenne en compte l’ensemble de votre personnalité, avec vos émotions et vos conditions de vie en plus de votre seule « pathologie ». Vous êtes loin de n’être qu’une « pathologie», et possédez de multiples richesses intérieures pour justement venir à bout de ce que votre médecin a observé. Porter un regard global sur votre être, en lieu et place d’une observation strictement médicale, va vous permettre de solliciter votre pouvoir d’autoguérison pour surmonter un épisode de vie critique.

Si votre médecin, si votre psy ne comprennent pas pourquoi vous avez toujours aussi mal après votre opération qui aurait dû réussir, pourquoi vous êtes toujours aussi patraque malgré tous les bons remontants qu’il vous a prescrit, c’est tout à fait normal. Ce n’est pas vous qui êtes enigmatique, mais tous les êtres humains qui sont psychosomatiques car composés d’un corps et d’un esprit indissociables qui s’influencent mutuellement. C’est précisément dans cette relation secrète corps-esprit, que se cache l’explication des phénomènes que ni votre médecin, ni votre psy, ne pouvait comprendre jusqu’à aujourd’hui.

4 – L’éclairage des neurosciences

La recherche scientifique dans le domaine des neurosciences, se joint à ces volontés thérapeutiques, pour apporter ses lumières sur l’influence des émotions et du stress sur le corps, afin de mieux comprendre le développement d’une maladie.

Aujourd’hui, il est clairement établit que l’on ne peut plus parler de maladies physiques d’un côté et de maladie psychosomatique d’autre part, car toutes les maladies mettent en jeu le corps, l’esprit et l’environnement. C’est cette notion même qui est nouvelle et qui change totalement le sens du terme « psychosomatique ».

Aujourd’hui, il est admis que « toutes les maladies sont psychosomatiques », car elles trouvent leurs origines à la fois

– Dans des facteurs psychiques comme votre stress actuel qui dépend lui-même de vos prédispositions psychologiques et des moyens de défense que vous utilisez pour faire face aux évènements de la vie, ainsi que

– Dans des facteurs physiques tels que les évènements qui arrivent aujourd’hui dans votre vie, et de la résistance de votre organisme.

Ces facteurs créent des déséquilibres qui vous affectent dans votre entièreté corps-esprit, avec des conséquences à la fois physiques comme l’apparition de la maladie, et psychiques comme la fatigue et l’inquiétude qui lui sont toujours liées.

L’objectif des recherches en psychosomatique est donc, d’abord de répondre concrètement à vos questions les plus fréquentes et de vous aider à rester en bonne santé. Elle met en évidence l’influence de votre passé et celle des évènements récents, comme l’impact de votre caractère et de votre personnalité, pour vous permettre de favoriser votre guérison.

5 – Devenez acteur de votre santé

La psychosomatique, cherche à répondre le plus justement possible à vos questions, pour vous aider à devenir partie prenante aux côté de votre médecin, afin de collaborer avec lui.

Vous vous demandez en effet, pourquoi vous avez toujours le même type de maladie et surtout, quand allez-vous guérir.

Lorsque votre médecin vous dit « c’est dans votre tête », cela est un raccourcit pour vous signifier que d’autres facteurs que ceux observés par la médecine, sont venus interférer dans le développement de votre maladie.

Cela ne veut pas dire pour autant que vous seriez un fou ou un menteur, non, juste que les émotions se ressentent dans le corps, et que lorsque celles-ci atteignent un certain seuil, vous pouvez ressentir un malaise qui se traduira par une sensation désagréable.

Comprendre ce qui se passe dans votre corps lorsque vous vous sentez submergé par les aléas de la vie, vous permettra de mieux vous faire comprendre par votre médecin et de collaborer avec lui pour trouver des solutions de mieux-être.

En fait comme vous êtes composé d’un corps et d’un esprit, toutes les maladies qui vous affectent, touchent à la fois votre corps et votre mental. Toute maladie physique a des répercussions mentales, en entrainant de l’anxiété ou de la tristesse liée à l’immobilisation provisoire, ou à l’impossibilité de s’adonner à ses activités de loisirs habituelles par exemple.

Et toute affection de l’esprit se voit sur le corps. L’anxiété se traduit par une accélération du cœur, des contractures musculaires ou des maux de ventre, et la dépression produit une chute énergétique qui vous empêche de guérir par affaiblissement de votre système immunitaire. Aucune maladie n’arrive donc par hasard, ni ne peut être détachée de votre état émotionnel.

Vous avez sans doute déjà remarqué que c’est souvent après un stress intense que votre corps commence à vous envoyer des signes de fatigue. Vous ne tombez pas malade en effet chaque fois qu’un microbe croise votre route. Tout l’hiver, des millions de virus de rhume tournent autour de vous à la recherche d’un hôte accueillant, mais vous n’hébergerez l’un d’entre eux que si votre système immunitaire est trop affaiblit pour le neutraliser. Vous n’allez pas non plus « attraper le cancer » chaque fois que vous êtes exposé à un produit dit cancérigène.

Si l’alcool, le tabac ou les nitrates sont dits cancérigènes, ce ne sont que des facteurs supposés aggravants. En aucun cas, ces substances ne représentent une cause suffisante.

La psychosomatique, ce pourrait donc être un jeu qui consiste à deviner ce qui se passe en vous lorsque vous vous levez le matin avec une forme éblouissante et un moral au beau fixe, ou quand, à contrario, vous avez le bourdon et mal partout. C’est peut-être tout simplement, un chemin qui vous guiderait vers une meilleure connaissance de vous pour vous aider à faire les choix les meilleurs choix pour votre santé.

6 – Écoutez votre corps

Et si, interpellé par un symptôme désagréable, vous en profitiez pour porter un nouveau regard sur votre corps ?

Quelque part, vous pourriez peut-être découvrir un miroir magique, brillant des mille reflets de votre subtile et originale personnalité, et retrouver pourquoi pas, des ressources oubliées pour pimenter et ensoleiller votre vie !

Entre la médecine et la psychologie, il manquait certainement un pont sérieux pour vous permettre de recoller les deux moitiés soi-disant incompatibles de votre personne et retrouver votre entièreté. N’acceptez plus de jouer la pomme de terre chaude qui passe de mains en mains sans jamais comprendre ce qui vous arrive.

Maintenant, c’est vous qui allez vous charger de votre « problème psychosomatique » car, vous allez vous apercevoir que votre corps est beaucoup plus intelligent que vous ne le croyez et qu’il a des tas de choses passionnantes à vous dire. Vous allez commencer maintenant à écouter votre corps pour vous laisser guider vers le mieux-être.

Vous voulez savoir, et cela est bien légitime, pourquoi vous êtes malade et votre corps vous fait souffrir autant. Vous sentez bien que ce n’est pas naturel et que lorsque le corps crie aussi fort, c’est que quelque chose ne va pas dans le fond !

Si votre corps crie pour se faire comprendre, il vaut mieux pour vous entendre ses messages sans se tromper, avec les bons codes de traduction. Il est temps en effet de renouer le dialogue avec celui qui est votre complice et votre compagnon depuis votre naissance, car vous constaterez, que loin d’être un ennemi qui vous veut du mal, votre corps ne vous parle que pour vous aider à être mieux dans votre peau.

Vous pouvez en effet facilement constater que toute blessure physique, affecte automatiquement votre mental et inversement :

– Une simple blessure physique au pied par exemple, vous provoque non seulement une douleur objective, mais aussi une contrariété due à la fatigue voire une angoisse sur les suites éventuelles de cette blessure.

– Inversement, une pure souffrance psychique comme une peur quelconque, se traduit inévitablement par des maux de tête, des palpitations cardiaques ou des contractures musculaires.

Par conséquent, les douleurs physiques sont toujours associées à des souffrances psychiques, et chaque maladie vous procure à la fois une gêne physique et une souffrance psychique, l’une étant visible et mesurable, l’autre enfouie et secrète.

Une sensation désagréable, est donc toujours le signal de quelque chose qui doit être changé soit dans votre contexte de vie, soit seulement dans votre perception de celle-ci, pour retrouver des sensations plus agréables de bien-être.

La psychosomatique est donc là pour vous inviter à interpréter les signaux de votre corps, pour trouver des solutions de mieux-être. Elle peut vous inciter par exemple à améliorer vos moyens de défense pour mieux résister au stress et préserver votre sérénité.

Elle peut aussi vous suggérer de meilleures stratégies à utiliser au travail et en cas de situation difficile, ou encore, à retrouver les ressources inconscientes qui sommeillent en vous pour améliorer votre efficacité et aider vos proches selon leur âge et leurs problèmes spécifiques.

On peut classer les maux du corps en deux catégories :

– Les  maladies à crise  circonscrites à un organe cible particulier qui vont et viennent au gré de votre humeur et de l’ambiance autour de vous, et

– Les  maladies chroniques qui affectent le corps dans son entier, durent depuis un certain temps et semblent ne plus vouloir vous lâcher.

Tous ces maux sont des Stops plus ou moins impératifs selon leur intensité, qui vous sont lancés pour vous obliger à changer ce qui vous perturbe dans le fond au point de déséquilibrer votre organisme et compromettre dangereusement votre santé.

Il est temps maintenant de changer ce qu’il faut en vous ou autour de vous pour retrouver votre paix et votre tranquillité. C’est à vous maintenant de devenir acteur de votre santé.

© 2016. Propriété de Geneviève Choussy Desloges. Tous droits réservés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :